LinkMeImFamous

Veille Marketing Direct

Marketing direct : les choses à ne pas faire

Rédigé par titomus Aucun commentaire
Que ce soit dans une école ou dans une entreprise, ou dans n’importe quelle autre structure accueillant du monde, suivre un ensemble de règles peut sembler fastidieux, contraignant, pénible, et à la longue, créer un sentiment de manque de liberté. Néanmoins, ces règles permettent à tout un chacun de vivre en harmonie.

Si les règles peuvent donc être, de temps à autre, un peu agaçantes, elles ont toujours le mérite d’être utiles (en tout cas, lorsqu’elles sont pertinentes). De plus, les publicités sont généralement mal aimées par les personnes qui reçoivent ces dernières.

Avec le marketing direct, c’est toutefois un petit peu différent, étant donné qu’elles ont le mérite d’être réalisées en fonction du consommateur et de ses attentes. Pour un marketing direct fonctionnel et source de chiffre d’affaires et de bénéfices, vous trouverez ci-dessous les six choses qu’il ne faut surtout pas faire !

1) Normalement, comme toutes les enseignes professionnelles, vous disposez d’une base d’informations sur vos clients, avec leurs numéros de téléphone, leurs adresses postales, etc. Celles-ci vous permettront de réaliser votre marketing direct. Par contre, vous devrez éviter de sélectionner trop largement votre cible.

Choisir toutes les personnes ayant moins d’une quarantaine d’années ne suffira pas. Il vous faudra encore faire du tri, sur au moins un ou deux critères supplémentaires. Concrètement, vous devrez par exemple écarter de votre opération publicitaire toutes les personnes qui ont acheté chez vous moins de deux mois auparavant.

Il convient également de préciser qu’il est inutile, voire même fortement déconseillé, de transmettre une publicité à caractère marketing à un consommateur qui aurait acheté la veille votre produit. C’est plutôt mal vu !

2) Souvent, notamment dans les catalogues et dans les magazines, on trouve des gros titres, en rouge, parfois en gras et en soulignés, annotés d’une petite étoile discrète-mais pas trop, et un petit texte en bas qui explique les réelles conditions pour profiter de la promotion exceptionnelle. Cela risque de vous décevoir mais les acheteurs n’ont plus cette crédulité qu’ils pouvaient avoir au départ, lors des premiers lancements des opérations publicitaires. Cela complique votre tâche, mais elle vous incite aussi à vous surpasser.

Dans le marketing direct, il existe plusieurs moyens d’envoyer la publicité. Le courrier postal sera adapté aux seniors, et les courriels ou les SMS plutôt aux personnes âgées de moins de trente ans.

Si envoyer votre message par un maximum de moyens (mails, SMS, appel téléphonique), peut parfois être utile, rappelez-vous que harceler, d’une façon ou d’une autre, quelqu’un, est prohibé par la législation, (de tous les pays, en général) et peut surtout être dérangeant pour les consommateurs à qui vous les adressez. Le second conseil que l’on peut donc vous donner, c’est d’éviter de multiplier les canaux de diffusion !

3) Vous pouvez aussi être tenté d’envoyer vos publicités tous les jours ou une fois par semaine, mais ce n’est pas recommandé.

En effet, encore une fois, vous risquez principalement d’importuner et, en plus, de nuire à votre réputation professionnelle, ce qui serait fortement dommage étant donné que si vous réalisez ce genre de stratégie marketing, c’est que vous souhaitez recruter et fidéliser vos clients pour pérenniser votre entreprise et/ou sur le long terme, à augmenter considérablement votre chiffre d’affaires ainsi que vos bénéfices.

4) Concernant le support en lui-même, si par exemple, vous souhaitez envoyer un catalogue, ne créez pas de visuel trop coloré ou excessivement sombre. Dans le premier cas, vous serez directement perçu comme indésirable et le catalogue directement jeté à la poubelle. Le contenu trop sombre paraîtra, en revanche, peu agréable à lire. De plus, créer un texte compliqué, peu percutant, n’est pas pertinent, alors pensez à utiliser des phrases plutôt courtes !

5) N’envoyez jamais de publicités aux personnes qui ne vous ont jamais donné leur consentement, pour deux raisons essentielles : ce n’est pas très moral, et, c’est illégal. De plus, ne copiez pas les visuels de la concurrence, ni les textes. Vous pouvez vous en inspirer un petit peu, mais prenez un mail issu d’une stratégie de marketing direct et faites comme si vous étiez le client. Cela vous aidera vraiment à réaliser vos prochains supports ! 

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot mbhcfo ?

Fil RSS des commentaires de cet article